drone-dji-spark

Dji Spark avec ses leds allumées

Le Spark de DJI est un véritable condensé de technologie. Il offre de multiples fonctionnalités que l’on trouve généralement sur ses grands frères bien plus onéreux.

Il a été conçu pour être facile à manipuler et de prise en main aisée. En effet, nul  besoin d’être un pilote chevronné pour obtenir des images et vidéos de qualités professionnelles.

Ses points forts sont ses différents et innombrables modes de vol intelligents  ainsi que la reconnaissance au geste, qui permet de piloter sans smartphone ou radiocommande.

Une autre spécificité généralement réservé aux drones plus professionnels est le système d’évitement des obstacles.

Le Spark embarque  une nacelle mécanique à 2 axes à la technologie ultrasmooth qui permet de stabiliser la caméra. Il en découle des images  fluides et stables même en conditions climatiques difficiles, ce qui est remarquable pour un drone de cette taille.

Il est commercialisé sous deux versions : le classique (vendu sans télécommande car il peut se contrôler au smartphone) et le « fly more combo » qui contient deux paires d’hélices de rechange, quatre protège hélices, deux batteries, une base de recharge, un câble micro-USB et le câble secteur en plus de la télécommande bien sur.

design

Le design du Dji Spark est des plus soignés.

Il  dispose d’un profil aérodynamique qui lui permet de s’élancer dans les airs avec un minimum de résistance au vent .

Il est fourni avec un arc-en-ciel de couleurs. La coque interchangeable est disponible en 5 couleurs – blanc, rouge, jaune, bleu et vert et il est à parier que d’autres couleurs sortiront…

Le Spark est d’une solidité remarquable. Construit en alliage de magnésium, il est assuré d’une robustesse incomparable en cas de chute inopinée. Avec ses bras courts, ses leds placées sous les moteurs et sa caméra bien intégrée dans la coque, tout a été fait pour minimiser les risques de casse. La pièce qui serait susceptible de se briser en premier serait le support mais il est facile à remplacer et peu onéreux.

A noter que les hélices sont pliables.

Petit plus non négligeable, ce drone est également peu bruyant.

dji spark en vol

dji spark en vol (crédit K. Kloppe)

 

Batterie et Temps de vol

D’après les spécifications officielles de Dji, la batterie du spark en charge pleine et en condition de vol optimale peut durer 16 minutes. Dans les conditions réelles, c’est généralement une autre histoire. Nous avons donc tester le spark –  nous l’avons fait voler en mode stationnaire jusqu’à ce qu’il fasse un atterrissage d’urgence. Du décollage à l’atterrissage, le drone est resté 14 minutes et 10 secondes en l’air. En  utilisation normale de vol avec  pleine puissance du moteur, nous avons constaté un temps de vol d’à peu près 13 minutes. Ce ne sont certes pas les 16 minutes inscrites sur la boite mais ça reste tout à fait respectable.

 Le drone est livré avec 2 batteries, ce qui peut faire un total de 26 minutes par sortie.

La batterie du Spark estime le temps de vol restant, ce qui vous permet de savoir à quel moment atterrir en temps réel.

On peut s’attendre à un temps de rechargement de 40-45 minutes environ, cela dépendra de l’état de décharge de la batterie.

Il est aussi possible de recharger le spark via son port USB type B.

Il est à noter que l’état de charge de la batterie peut être visualisé grâce aux leds  intégrées.

Portée

La portée du spark est de 2 km, ce qui est largement suffisant dans la mesure où il y a peu de chance que vous dépassiez les quelques centaines de mètres en condition réelle. Il est cependant conseillé de l’utiliser avec la radiocommande, la portée avec le smartphone peut vite être limitée (Elle se borne en effet à 50 m de hauteur et d’une distance de 100 m).

Prise en main

Au vue de sa taille, le Spark est aisément transportable et tient facilement dans un sac à dos.

Il  est extrêmement simple d’utilisation, tout est très vite déballé et configuré. Une fois  les hélices et la batterie fixées, le drone est prêt à fonctionner.

A noter, le code pour la connection wifi se trouve sous la batterie.

Dès que vous aurez commandé à l’appareil de décoller, il se tiendra en mode stationnaire devant vous en attendant une instruction de votre part.

Il est possible de piloter le drone de 3 façons différentes :

  • via un smartphone (grâce à l’application dji go 4)
  • avec les gestes (smartcapture)
  • à l’aide de la radiocommande

Afin de contrôler le Spark avec le smartphone, il faudra télécharger l’application » DJI go » présente sur IOS et sur Android. Elle permettra de paramétrer tout ce qui touche aux fonctionnalités de la photo ainsi que le maniement du drone.

déballage du dji spark

déballage du dji spark- (crédit A. Yoo)

 

Modes de vol

Afin de réaliser des photos et vidéos stables, le Dji Spark embarque une nacelle mécanique à 2 axes, ce qui permet de voler même par vent fort. Cela a également pour effet de garder les vidéos viables sans perte de détails.

La fonction faceaware permet au Spark de scanner votre visage et de décoller automatiquement en attendant vos ordres qui peuvent être donnés  par gestes.

Le smart capture ou Contrôle aux gestes permet d’utiliser simplement  ses mains pour manœuvrer l’appareil sans radiocommande ni smartphone.

  • Selfies  :  lever les bras, agiter les mains ou faites un cadre avec vos doigts pour manœuvrer le spark et prendre des photos
  • Palmcontrol : le Spark peut suivre les mouvements de vos mains et même atterrir et décoller dans votre paume. Il est même possible de lui faire un signe identique à un « au revoir » pour l’expédier en l’air et le laisser gérer sa trajectoire avec exactitude. Il ne reconnaitra vos gestes que si vous êtes au moins à 3 mètres de lui. La sensation avec le palmcontrol est vraiment irréelle, voir magique – on pourrait presque se prendre pour Harry Potter…

Ce qui fait du Spark un drone vraiment remarquable est ses différents modes de vol tout à fait nouveaux. Ils vous aideront à créer des vidéos de qualité professionnelle. Le nouveau menu quickshot offre 4 nouvelles fonctionnalités :

  • “Rocket” (fusée) permet à l’appareil de monter rapidement tout droit avec la caméra pointant au sol.
  • “Dronie” permet de faire voler le drone tout en restant centré sur un sujet .
  • “circle” permet de faire un cercle autour d’un sujet
  • “Helix” permet de produire une spirale montante autour d’un sujet

Tout cela peut être exécuté facilement à l’aide du  smartphone sans opérations compliquées quant à la gestion de l’image.

Autres fonctionnalités

  • Le  mode « active track » permet au Spark de reconnaitre et de suivre un certain nombre de sujet commun comme des cyclistes, des véhicules, des personnes et même des animaux. 2 réglages sont possibles :

              -Trace : suit le sujet de devant ou de derrière (même en cercle autour de lui)

              -Profile : suit le sujet depuis un point fixe

  • Mode Tapfly : Il suffit de désigner un point sur l’écran de contrôle pour que le drone aille spécifiquement à cet endroit en évitant les obstacles évidemment (grâce à son capteur optique situé à l’avant).
  • Avec le mode sport, le spark peut atteindre les 50 km/h, ce qui vous donnera un petit gout de drone racer (de course). Vous pouvez aussi l’utiliser pour filmer une action rapide ou pour saisir un moment furtif. En revanche, il est essentiel  d’utiliser la radiocommande pour ce mode.
  • Le système VPS aidera l’appareil à identifier sa position de vol, notamment en cas de perte du signal GPS.
  • Il est possible de faire atterrir le Spark en mode RTH, ce qui permet d’effectuer un atterrissage sur et ultra précis.

Photos et vidéos

Nous imaginons que ce n’est peut-être pas l’utilisation principale de votre drone mais il est voué à faire de splendides photos dont les couleurs sont très bien restituées. Par ailleurs, le rendu contraste/luminosité est tout à fait conforme. Il est équipé d’un objectif 1/2,3 CMOS de 12 mégapixels et la sensibilité peut aller jusqu’à 3200 iso en mode photo et 6400 iso en mode vidéo. D’ailleurs, leDji Spark propose du HD 1080p à 30 images/seconde pour la vidéo.

Nul besoin d’être un pilote aguerri pour prendre des vidéos de qualité professionnelle.

Il comporte une variété de modes pour la photographie comme la prise de vue éclatée (burst shooting)  ainsi que l’auto exposure bracketing. Il présente également un nouveau dispositif appelé “shallow focus” qui permet de flouter l’arrière-plan et de créer ainsi un effet de champ profond.

La fonction Pano permet d’effectuer des panoramas grâce à l’assemblage d’une série de photos prises  sous différents angles. Le Spark filme les panoramas de manière verticale ou horizontale en ajustant automatiquement la nacelle.

En condition de lumière acceptable, il est possible de poster ses images directement en ligne sans passer par un logiciel de retouche, et même de partager ses vidéos en live sur youtube.

L’enregistrement se fait via une carte micro SD (jusqu’à 64 gb). Il est conseillé d’utiliser une carte mémoire performante de type classe 10 ou UHS-I.

D’ailleurs, DJI conseille ces types de cartes :

Sandisk 16/32 Go UHS-1 microSDHC

Kingston 16/32 Go UHS-1 microSDHC

Samsung 16/32 Go UHS-1 microSDHC

Sandisk 64 Go UHS-1 microSDXC

Kingston 64 Go UHS-1 microSDXC

Samsung 64 Go UHS-1 microSDXC

Pour une expérience de vol grandiose et immersive, le Spark est évidemment compatible avec les DJI Goggles.

 

CARACTERISTIQUES

  • Dimensions                       143 x 143 x55 mm
  • Poids                                 300 g
  • Vitesse maximum             50 km/h
  • Autonomie                         16 min.
  • Portée                                2 km
  • Définition photo                 12 MP
  • Définition vidéo                  Full HD 1080p 30 IPS
  • Stabilisation                       2 axes
  • Stockage                           SD jusqu’à 64 GB
  • Nombre de moteurs          4

Points positifs :

  • Dimensions ultra compactes
  • Multiples modes de vol
  • Détection d’obstacles
  • Nacelle de stabilisation à 2 axes
  • Performances de vol excellentes
  • Contrôles aux gestes
  • Active track (suivi automatique des sujets)
  • 2 hélices de rechange incluses
  • Poids de la batterie (95 g)

Points négatifs :

  • Pas de définition d’image en 4 K
  • Radiocommande vendue séparément sur la version standart

 

 

 Combien de temps durera mon Dji Spark ?

Dji met à jour régulièrement les firmwares de ses drones. A moins d’un crash inopiné et catastrophique, ce drone est voué à durer au moins 5 ans .

Y a-t-il de meilleures options ?

Cela dépendra de vos priorités. Si vous voulez faire des vidéos en  résolution 4 k , tournez-vous plutôt vers le dji mavic pro qui est également un drone compact et portable, mais il vous en coutera beaucoup plus cher.

Dois-je l’acheter ?

C’est de toute évidence l’un des meilleurs drones de sa gamme ayant  un prix défiant toute concurrence pour des fonctionnalités  plus qu’honorables.

 

Notre avis

Le Spark de Dji peut être considéré actuellement comme l’un des meilleurs drones portables. Il est vif, rapide et peut voler sur une longue période. Il est sans conteste le plus fiable de sa catégorie.

Si vous êtes débutant et que vous cherchez un drone d’un prix abordable et d’une facilité de maniement, alors le Dji Spark est le bon choix.

Il nous a séduit par son nombre incalculable de fonctionnalités. Ses performances exceptionnelles allié à sa petite taille en font un drone qu’il est urgent de découvrir.

Pour en savoir plus, vous pouvez vous informer sur les différents critères essentiels avant d’acheter un drone débutant.